Découvre les sujets écrits par nos incubés…

 

2801, 2016

Soutenez Seniors-Expertises et Wee-Jack!

By |Categories: blog|0 commentaire

Deux projets de l’incubateur SquareLab, Seniors-Expertises et Wee-Jack, participent au concours ‘la Fabrique AVIVA’ et nous avons besoin de votre soutien.

On vous en dit plus:

Le concours La Fabrique AVIVA

La Fabrique Aviva consiste à permettre aux entrepreneurs de faire connaître leur bonne idée via un site internet dédié et d’emporter l’adhésion du grand public. Tous les Français sont ensuite invités à voter pour les projets les plus convaincants.

Les 200 projets ayant remporté le plus de votes seront finalistes et seront assurés de gagner au moins 2 000 €. Parmi ces finalistes, un Jury, composé de personnalités qualifiées et reconnues, élira 60 Grands Gagnants, qui recevront une aide financière comprise entre 5 000 et 50 000 €.

Pour la Fabrique Aviva, une bonne idée doit être utile, innovante, durable, profitable et avoir un impact positif sur la communauté ! C’est pourquoi les projets sont classés en 4 catégories: Soutenir l’emploi, Renforcer le lien social, Agir pour une santé durable et Protéger l’environnement.

Les projets incubés participants

Deux projets de l’incubateur SquareLab participent à ce concours:

  • Seniors-Expertises: La plateforme collaborative de valorisation de l’expérience des seniors
  • Wee-Jack: Le réseau social à thématique de solidarité internationale

Comment nous soutenir?

Pour soutenir nos projet, il suffit:

  • De cliquer sur les liens ci-après
  • Créez un compte (Par mail ou via Facebook)
  • Attribuez librement entre les 2 projets les 10 votes qui vous sont alloués
  • Et partagez l’information à votre réseau!

Les liens pour voter pour nos projets:

Vous avez jusqu’au 19 février 2016 pour voter! Nous vous remercions par avance de votre soutien!

Alexandre DUBAIL – Cofondateur de Seniors-Expertises

image popup

2201, 2016

L’entrepreneuriat au féminin

By |Categories: blog|0 commentaire

Young business woman drawing light bulb with various diagrams an

La semaine dernière, BPI France s’est consacré à l’entrepreneuriat au féminin. L’occasion de s’intérréser de plus près à la situation des femmes entrepreneuses en France et de faire tomber certains clichés.

En 2015, un entrepreneur sur trois était une femme. En Auvergne, 27% des entrepreneur sont des femmes. C’est encore trop peu aux yeux du gouvernement qui multiplie depuis quelques années les aides aux femmes désireuses d’entreprendre.

De manière générale, les femmes sont tentées par l’aventure tout autant que les hommes mais restent plus frileuses face à l’investissement financier et la peur de l’échec. En 2014, une étude de l’APCE montrait que les femmes ont tendance à « intérioriser les qualités entrepreneuriales comme des attributs essentiellement masculins ».

La principale raison qui pousse les femmes à entreprendre est le désir d’indépendance bien avant la perspective d’augmentation de leurs revenus.

 

Pour encourager toujours plus de femmes à se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat, de nombreuses associations récompenses les talents féminins. C’est le cas des Femmes Chefs d’Entreprise (FCE63) qui ont récompensé le lundi 18 janvier, Valérie Monier, dirigeante de la société de services informatiques Blizz, pour son engagement dans l’activité économique et sociale de la région.   Valérie Monier a créé la société Blizz en 2004, dans le secteur de l’informatique et de l’Internet. Elle emploie aujourd’hui 6 collaborateurs et continue de développer son chiffre d’affaires.

 

Un bel exemple dont la région Auvergne peut être fière et qui, nous l’espérons, donnera envie à d’autres femmes de se lancer dans l’aventure !

1101, 2016

L’émergence des matériauthèques dans la décoration d’intérieur

By |Categories: blog|0 commentaire

La décoration d’intérieur est devenue de plus en plus présente dans nos préoccupations et passe par la multiplication des solutions d’aménagement pour répondre au plus grand nombre.

Face à cette évolution massive, plusieurs sociétés se sont lancées dans la mise à disposition de matériauthèques.

Une matériauthèque est un lieu de présentation, d’information, de conseil et de recherche autour des matériaux. Lieu vivant et de veille, elle est un véritable centre de ressources, d’inspiration et d’innovation pour les créateurs, industriels, chercheurs de tous horizons.

En quelques années, ces banques de matériaux sont devenues un passage incontournable pour les prescripteurs. Chacun peut ainsi découvrir des centaines de références matières étonnantes, innovantes, différenciantes, et venir s’inspirer dans ces véritables cavernes d’Ali Baba.

Les Ateliers d’Aubusson sont d’ores et déjà en contact avec plusieurs de ces matériauthèques afin de pouvoir élargir les possibilités de distribution. En effet, la tapisserie s’intègre parfaitement au sein de ces banques comme matériau technologique et décoratif. Apparaître dans ce type de référenciel offre une excellente visibilité à des professionnels du secteur de la décoration.

2212, 2015

Le Thé de Noël, et si on se lançait dans le fait-maison

By |Categories: blog|0 commentaire

Se retrouver en famille ou entre amis autour d’un bon thé aux saveurs rondes et épicées fait partie de la magie de Noël…

Et si cette année, on se lançait dans le fait-maison ! Pour cela il vous faut :

  • 60gr de thé noir au goût neutre
  • 1 belle clémentine
  • 2 bâtons de cannelle
  • 1 ou 2 badiane étoilée(s)

Prélevez le zeste de la clémentine en prenant garde de ne pas prélever le blanc (c’est ce qui donne le côté acide).

Faites sécher : soit sur un radiateur une journée entière (et ça parfumera votre maison) soit 10 minutes au four à 90/100°C.

Cassez en 3 ou 4 morceaux grossiers la cannelle.

Mélangez tous les ingrédients entre eux et versez dans un pot hermétique.

Laissez le thé s’imprégner des épices plusieurs jours avant la dégustation.

Pensez à secouer légèrement le pot de temps en temps. Source : ‘Dans la cuisine de Djanisse’

Et voilà ! Il ne vous reste plus qu’à le déguster et l’offrir sans modération !

712, 2015

Zoom sur la consommation des seniors

By |Categories: blog|0 commentaire

seniors-jeux-videos

En France, plus d’un tiers de la population (39%) est âgée de plus de 50 ans et est donc catégorisée comme « senior » mais ils représentent aussi un impact sur la consommation important. En effet, grâce à un pouvoir d’achat supérieur, le poids des seniors dans les dépenses de consommation est de plus de 50% et ce dans de nombreux secteurs comme le démontre cette projection du CREDOC.

Capture d’écran (1)

Cependant, la composition de cette consommation n’est pas linéaire et dépend donc d’une segmentation plus précise en fonction de l’âge et du pouvoir d’achat de ces différents segments.

Capture d’écran (2)

Ces données font alors des seniors une cible importante pour les entreprises françaises. Cependant certains facteurs clés de succès sont à prendre en compte dans la mise en place d’une stratégie marketing intégrant le vieillissement de la population (source : CREDOC) :

  • Mettre en place une démarche transversale : sous l’impulsion de la direction générale, les équipes marketing, R&D et design doivent travailler de concert. Le recours à des designers et des cabinets de conseil spécialisés permet de bénéficier d’une expertise indispensable concernant une population spécifique et souvent mal connue des entreprises. Il faut alors réaliser des études qualitatives d’observation pour bien comprendre les pratiques des populations seniors. Plus que d’autres cibles, les seniors refusent d’exprimer leurs besoins. Il est donc nécessaire de les suivre dans leur quotidien pour comprendre leurs pratiques.
  • Concevoir des produits ou services adaptés aux évolutions des modes de vie: les jeunes seniors encore en activité n’ont pas les mêmes besoins que les jeunes retraités en bonne santé, ni que les personnes âgées en couple ou seules.
  • Concevoir des produits ou services adaptés aux évolutions physiques: les pertes croissantes de capacités physiques liées au vieillissement impliquent la création de nouveaux produits ou services intégrant des aspects santé. Elles imposent surtout leur adaptation via la prise en compte des principes du design universel.
  • Promouvoir les produits ou services en valorisant la réponse au besoin sans stigmatisation sur un âge: dans nos sociétés, la vieillesse est soumise à une volonté de dissimulation sociale. La valeur de l’autonomie individuelle tenant une place importante, la «perte d’autonomie» revêt un aspect particulièrement dramatique.
  • Penser l’offre comme devant s’adapter aux exigences de la génération des baby-boomers : tant les valeurs (liberté, individualisme), que les attitudes (exigences vis-à-vis des fabricants, appétit consommatoire) ou les comportements (usage croissant des TIC) font que la nouvelle génération de senior sera très différente des générations plus âgées. Les entreprises devront penser à modifier leur offre à l’aune de ces dimensions.

Il est à noter que les « seniors actifs » restent néanmoins une cible difficile à adresser car ils refusent d’être catégorisés comme « vieux » et demandent des services répondant plus spécifiquement à leurs besoins.

Alexandre DUBAIL – Cofondateur de Seniors-Expertises

312, 2015

Le Black Friday : prometteur en France ?

By |Categories: blog|0 commentaire

BLKFLe lendemain de Thanksgiving, le « Black Friday » est une véritable institution aux Etats-Unis : les consommateurs américains achètent une grande partie des cadeaux qu’ils offriront à Noël et les commerçants proposent des réductions importantes. En 2014, l’événement a généré outre-Atlantique 50,9 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour plus de 133 millions d’acheteurs (LSA).

Durant cette journée, nous pouvons voir des scènes où les comportements des Américains sont poussés à l’extrême : une femme se bat avec un petit garçon et sa mère pour un article en soldes, deux hommes se battent pour le dernier téléviseur dernier cri en promotion …

Et en France ? Depuis quelques années, les commerçants Français voient dans le Black Friday une nouvelle opportunité de business avant les fêtes de Noël. Si le phénomène a commencé à prendre les années précédentes chez les grands e-commerçants, cette année a été un peu spéciale. Le « Vendredi Noir » que beaucoup ont encore en tête était le vendredi 13 Novembre, jours des attentats à Paris, et « organiser une opération commerciale appelée ‘Vendredi noir’ le jour même où la Nation rendait hommage aux victimes des attentats, c’était carrément indécent », s’indigne Thomas Laurenceau, journaliste de 60 millions de consommateurs. Pour d’autres, ne rien changer était un « acte de résistance ».

Les enseignes ont donc conservé leur campagne de promotion, mais ont du quelque peu la modifier par respect des évènements qui se sont passés à Paris. En France n’a donc pas eu lieu le « Black Friday » mais le « Crazy Week-end » (Auchan), les « Jours XXL » (Klépierre), « Le grand week-end » (La Redoute) ou encore « Les 4 jours uniques » (Fnac).

Les premiers résultats du « Black Friday » à la Française montrent un engouement réel des Français pour cette campagne de promotions, mais tout de même une certaine prudence avec une fréquentation des magasins en baisse, et des chiffres qui explosent sur Internet (+40% pour Amazon.fr).

 

Rendez-vous l’année prochaine pour voir quelle sera la tendance et si nous, Français, serons toujours au rendez-vous.